Comme Jésus descendait à terre, un homme de la ville vint à sa rencontre. Cet homme était tourmenté par des esprits mauvais; depuis longtemps il ne portait pas de vêtement et n'habitait pas dans une maison, mais vivait parmi les tombeaux. Quand il vit Jésus, il poussa un cri, tomba à ses pieds et dit d'une voix forte: - Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu très haut? Je t'en prie, ne me punis pas! Il dit cela parce que Jésus ordonnait à l'esprit mauvais de sortir de lui. Cet esprit s'était emparé de lui bien des fois; on attachait alors les mains et les pieds de l'homme avec des chaînes pour le garder, mais il rompait ses liens et l'esprit l'entraînait vers les lieux déserts. Jésus lui demanda: - Quel est ton nom? - Mon nom est "Multitude", répondit-il. En effet, de nombreux esprits mauvais étaient entrés en lui. Et ces esprits priaient Jésus de ne pas les envoyer dans l'abîme. Il y avait là un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture sur la colline. Les esprits prièrent Jésus de leur permettre d'entrer dans ces porcs. Il le leur permit. Alors les esprits mauvais sortirent de l'homme et entrèrent dans les porcs. Tout le troupeau se précipita du haut de la pente dans le lac et s'y noya. Luc 8, 26-33.

Le témoignage d'Anthony


      J'ai découvert cette musique par hasard, à vingt ans. Je cherchais une musique autre que tout ce qui passe à la radio et qui pour moi ne représente vraiment rien d'intéressant au point de vu musical.

Il me fallait une musique qui me fasse réagir et me fasse oublier mes soucis l'instant d'une écoute.
En 2000 j'ai découvert un magasine de musique du nom de Hard & Heavy. Il s'agit d'un magasine de musique hard rock qui concerne pas mal de style de musique métal et qui fourni un cd de démonstration de divers groupes.

      J'ai donc écouté ce CD et j'ai découvert une musique assez brutale,le Métal. Je me suis ensuite renseigné un peu plus sur le genre musical que représente le Métal et j'ai commencé à chercher des groupes qui correspondaient à mes goûts et j'ai commencé à télécharger des morceaux de musique sur Internet pour écouter de nombreux groupes. Un jour j'ai acheté un album de Marilyn Manson et j'ai aimé le style de ce groupe.

La musique était brutale, rapide et furieuse.

      En écoutant cette musique j'avais l'impression de libérer tout l'énervement et toute la haine que j'emprisonnais en moi depuis pas mal de temps. C'était en quelque sorte un moyen de canaliser mon énergie et d'oublier un peu mes problèmes.

      J'ai ainsi continué à écouter ce groupe et j'ai acheté tous leurs CDs. Un jour,encore par hasard, j'ai découvert à la télévision sur MTV2, une chaîne de musique payante,un groupe du nom de Cradle Of Filth (berceau d'immondices).

      Leur musique était encore plus violente que ce que j'avais entendu précédemment et évidement cela m'a plu. Je me suis ensuite renseigné sur Internet pour découvrir ce groupe et j'ai découvert qu'il s'agissait de Black Métal.

      Je ne connaissais pas du tout ce style musical et je ne savais pas encore de quoi il était question. J'ai écouté des morceaux du groupe trouvés sur Internet et quelques temps après j'ai acheté à peu près tous leurs CDs. A l'époque je ne me sentais pas très bien et j'avais tendance à tout garder pour moi.

      Je ne me sentais pas vraiment à ma place et avait vraiment du mal à vivre dans un monde qui ne me semblait vraiment pas fait pour moi. Je ne me sentais pas bien et je n'avais aucune estime de moi.

      J'avais connu des échecs sentimentaux, je ne me sentais pas à ma place dans ma vie professionnelle et la personne à qui je me raccrochais a déménagé. Je ne sentais pas bien dans ma peau,pas bien dans ce monde et j'haïssais les gens.

Mon esprit et mes pensés étaient noires. L'idée du suicide à longtemps traversé mon esprit mais je me suis toujours dit que renoncer ainsi était lâche et j'ai alors pris beaucoup de risques inutiles en espérant qu'un jour ce serait la mort elle-même qui me prendrait.

      Je n'avais plus le goût de la vie et je commençais à créer une énorme bulle autour de moi.
Le seul moyen que j'avais trouvé pour me soulager de mes douleurs morales était de me créer des douleurs physiques.

Je me suis alors automutilé à de nombreuses reprises par divers moyens. J'avais déjà eu recours à de tels actes de nombreuses années auparavant mais cela n'avait pas atteint le même niveau.

Je pensais qu'en luttant contre ces douleurs physiques j'oublierais mes douleurs morales. Plus le temps passait et plus je découvrais de nouveaux groupes.

      Mes goûts changeaient peu à peu et je m'intéressais à des musiques de plus en plus violentes et malsaines. Je recherchais des musiques très sombres qui me transportaient dans des univers noirs et chaotiques.

J'ai découvert peu à peu ce dont traitait le Black Métal; il s'agissait d'une musique à caractère hautement anti-religieux qui prônait la destruction et la haine du monde et de tout ce qui le compose. Ma tristesse et mon mal-être se sont peu à peu transformés en haine.
Mais bizarrement, malgré tous les messages négatifs transportés par cette musique, je me sentais mieux.

Cette musique me faisait oublier mes soucis et me donnait une force qui ne cessait de grandir.

La puissance de cette musique me donnait envie de changer, de devenir plus fort.

Pendant les écoutes je me sentais mieux, je sentais plein de sentiments monter en moi sans vraiment pouvoir décrire ce qui se passait en moi à cet instant, je me sentais puissant, vivant et surtout unique.
J'avais en quelque sorte trouvé « mon monde ».

J'ai ainsi continué à écouter cette musique durant un long moment. Je collectionnais des CDs, j'allais à des concerts mais malgré le bien-être que je ressentais dans « mon monde » j'étais de plus en plus à l'écart du monde réel.

      Je continuais à voir mes amis, à faire de la moto et à mon avis ces quelques activités en dehors du monde du Black métal m'ont maintenu quelque peu dans la réalité. En quelques années j'avais pas mal changé. Pour moi j'avais changé en bien. J'étais beaucoup moins timide, j'avais un peu plus confiance en moi, je me sentais plus fort.

L'automutilation que je m'infligeais avait elle aussi changée. Elle n'était plus un moyen de cacher mes douleurs morales mais elle était devenue un moyen de me rendre plus fort. Je cherchais à vaincre la douleur, à me surpasser, je me disais tout ce qui ne tue pas me rend plus fort. Le but n'était pas de me faire des marques mais vraiment d'avoir mal.

Il m'arrivait parfois, en écoutant du Black métal, d'avoir soudainement envie de m'infliger des blessures.

Ce « travail » sur moi m'a permis de me créer une énorme carapace émotionnelle. Plus rien ne me touchait et je me sentais prêt à tout affronter sans la moindre peur.

      Mais peu à peu j'ai constaté que j'avais du mal à vivre sans cette musique. Quand j'étais chez moi je l'écoutais presque sans interruption. Quand je travaillais ou que je faisais autre chose je pensais à ce que j'avais écouté ou ce que j'allais écouter. Je faisais toujours un parallèle entre ce qui se passait et le monde du Black Métal.

J'avais par exemple du mal à rentrer dans une église et je rejetais tout ce qui touchait à la religion. J'avais même du mal à montrer des marques d'affection à ma famille. Sans le vouloir je m'éloignais peu à peu de tout ce qui m'était cher.

      Je n'ai par contre jamais touché à tout ce qui est magie noire, pour moi il s'agit d'un sujet trop sensible et trop dangereux pour y mettre les mains, nous ne sommes que de simples humains et pour moi s'il existait une force au-delà je pense qu'il faut laisser les choses à leur place.

Mais malheureusement je connais pas mal de personnes pour qui la tentation a été plus forte.
Il est vrai que l'écoute de cette musique m'a parfois amené à vouloir connaître ce qu'il pouvait y avoir de plus puissant et de plus grand que nous mais je n'ai jamais franchi le cap ce qui a sûrement été un bon choix.

      J'ai continué à écouter cette musique assez longtemps. Ce n'est qu'en 2004, alors que j'avais rencontré la femme de ma vie que j'ai commencé à me poser des questions.

      Comment puis-je aimer une personne si mon mode de penser est basé sur la haine et le rejet du monde?

Elle m'a fait découvrir des sentiments qui jusqu'ici ne m'avaient fait que souffrir mais qui cette fois me rendaient le plus heureux du monde, l'Amour.

      Jusque là, ma vision du monde ne passait que par le négatif, j'avais appris à aimer le laid et me sentir bien dans le sombre, le fait de revoir la vie à travers les aspects positifs m'a quelque peu bouleversé.

      Cette rencontre a été la plus belle chose qui me soit jamais arrivée et si je ne l'avais jamais faite je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui. J'ai donc essayé de laisser tomber le Black métal mais non sans mal.

Il m'a fallu un moment pour ne plus l'écouter, non pas parce que mon état d'esprit lié à cette musique ou les sentiments que je ressentais me manquaient mais car j'avais adopté cette musique et passer à autre chose était dur.

Je ne sais pas comment expliquer cela mais c'est comme si le Black Métal m'appelait.

      J'ai enfin réussi à abandonner ce style musical mais au bout de pas mal de temps tout de même. Quelques temps plus tard, j'ai écouté des morceaux mais je n'ai pas ressentit la même chose qu'auparavant. Maintenant je me sens bien et je suis heureux.

Je n'ai plus besoin de Black métal pour me sentir bien et je me sens enfin bien dans ma peau et je sors peu à peu de ma petite bulle que je m'étais formé.

      J'avais sans doute pris la mauvaise route mais l'important aujourd'hui c'est qu'une personne m'ait remis sur le droit chemin et m'ait fait découvrir que l'amour est la seule chose qui fait vraiment avancer la vie.

Anthony      



haut de la page

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!